Previous Image
Next Image

info heading

info content

Crédit photos : Agathe Salem

 

L’Édito

Ils étaient beaux, tous ces gens, citoyens ordinaires devant ces grands panneaux gris tournés vers le ciel. On a coupé le ruban tissé, on a débattu en cercle, assisté à une pièce de théâtre, on a paradé accompagnés d’un orchestre, troupe joyeuse et bigarrée dans les rues du village, on a regardé les enfants danser au son d’un concert de jazz, sous les arbres centenaires, on s’est dit qu’on avait fait ça pour eux, pour les têtes blondes, pour l’insouciance de leur danse, pour la sagesse des écorces qui survivront à nos errances bien plus longtemps que les abeilles. Nous nous sommes sentis colibris et papillons, notre modeste part célébrée une bière à la main face au coucher de soleil. On était amis, voisins, habitants, bénévoles, tout ça mélangé dans l’ivresse de la joie. On était bien et on a cessé le temps d’une journée de s’inquiéter pour demain. On a repris espoir. Le temps d’un battement d’aile, car c’était celui d’un essaim tout entier.

 

La Vidéo 

 
 

Le Récit

Grâce à la présence amicale de Xavier Rabilloud d’Energie Partagée, revivez la folle journée du 26 mai 2018 comme si vous y étiez !

 

La Revue de Presse

« Les citoyens sont capables de faire mais aussi d’apprendre » : retrouvez l’interview d’Antoine Rousseau, président du Watt Citoyen, dans l’émission CO2 mon amour de Denis Cheissoux, sur France Inter

« Nous sommes des citoyens normaux, sauf qu’on est hyper-motivés ! »
Sophie Setbon-Cuisinier, sociétaire et membre du conseil de gestion du Watt Citoyen, dans ce reportage sur France 3 Occitanie le 24 mai 2018.

« Outre le portage principal par des citoyens qui ont mobilisés ensemble via leur épargne la majorité des financements nécessaires à son montage, avec des compléments d’Energie partagée et des subventions du Conseil Régional, cette construction sur un site inconstructible et non cultivable est remarquable » : le mot d’Eric Vidalenc dans cet article de blog sur le site d’Alternatives Economiques.

« À petits pas ensoleillés, l’écologie progresse » : c’est Guyonne de Montjou qui vous le dit dans un article du Figaro Magazine.

« On a préféré que ça soit les enfants qui soient sociétaires, parce que c’est un projet d’avenir et que c’est pour eux qu’on le fait ». Christol Sauvaire, parent de jeunes sociétaires, témoigne auprès de Via Occitanie (ex TV Sud) le lundi 28 mai.

« Les Survoltés sont allés au bout de leur rêve et inspirent désormais les élus locaux ». L’article publié au lendemain de l’inauguration dans Midi Libre.

« La transition écologique n’est pas une lubie écologiste. Elle émane d’un long ressenti, d’une grande réflexion et d’un désir grandissant de retrouver une douceur de vivre et de consommer, perdue au fil des décennies d’abondance plastique et argentée.«  L’article publié au lendemain de l’inauguration dans Objectif Gard.

« Le produit de la vente d’électricité servira à rembourser les citoyens investisseurs, mais aussi à financer d’autres projets liés au développement durable » explique Christian Mercier (co-président des Survoltés) dans un entretien pour la Gazette de Nîmes publié au lendemain de l’inauguration..